Cyril

homme
commercial
spécialiste réseau

Une expérience hétéroclite

Comme beaucoup de jeunes, quand je suis rentré sur le marché du travail avec mon BTS action commerciale, je n’avais pas d’idée précise de ce que je voulais faire à long terme. Je voulais juste gagner de l’argent, peu importe le job, ma motivation suffirait à me faire monter les échelons. Commercial, marchandiseur, agent de production dans les piscines ou encore technicien dans la distribution automatique, tous les deux trois ans je changeais de boulot par lassitude ou désillusion.

Le déclic

Un jour de printemps 2008, je n’ai plus eu le courage. Poser ma démission, retrouver un nouveau boulot, encore déménager... Cette fois-ci, il fallait que je mette en place un projet professionnel cohérent pour pouvoir avancer. Passionné d’informatique, j’avais toujours essuyé des refus dans ce domaine, faute de diplôme. Une formation semblait être la meilleure solution.

Une fois que j’ai pris la décision de me former, tout s’est enchainé : réflexion sur mon projet, prise de contact avec des organismes de formation, rencontre avec le Fongecif, participation à une réunion d’information sur le CIF et montage d’un dossier. En deux mois et demi mon projet est né. Il ne me restait plus qu’à convaincre mon patron, l’organisme de formation et bien sûr le Fongecif. Pour ma part, je pensais que mon patron ne voudrait jamais accepter, mais avec un bon dossier et un peu de persuasion les choses deviennent beaucoup plus simples qu’elles n’y paraissent.

J’ai donc réalisé la formation de Technicien supérieur réseaux télécoms, à l’AFPA d’Istres sur une période de 10 mois. A la sortie de ma formation je me suis inscrit dans une boite d’interim spécialisée en informatique afin de travailler et valider ma reconversion le plus vite possible.

J’ai effectué des petites missions, en dessous de mes compétences, mais cela m’a permis de rencontrer des personnes travaillant dans le secteur, de laisser des cartes de visite et de me faire une bonne idée de ce que je voulais faire et ne pas faire. Deux mois plus tard mon réseau commençait à fonctionner et je me suis vu proposer deux postes en CDI. Pour finir, c’est une offre de technicien réseau en data center dans une SSII qui a retenu mon attention. Si j’ai été recruté à ce poste, c’est en grande partie grâce à la certification cisco que j’ai passé en parallèle. Dans ce secteur les certifications sont une réelle plus value et peuvent faire la différence entre deux candidats.

Il y a deux ans encore la perspective de travailler dans l’informatique m’était totalement improbable. Le Fongecif m’a beaucoup aidé dans mes démarches, de la réflexion sur mon projet à la réalisation de mon dossier et à la recherche d’un nouvel emploi. La conseillère emploi formation me suit depuis le début de mon aventure et encore récemment pour faire un point sur ma situation. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les locaux du Fongecif restent des structures à taille humaine et sont donc très accessibles. C’est vraiment du « clef en main ! »